1

L’entrepreneuriat au Féminin

De plus en plus, la société nous permet d’accomplir nos propres rêves. Et ça, quelque soit, l’origine, la religion ou le sexe d’une personne.

Toutefois, on remarque encore que le taux d’entrepreneurs féminins est bas par rapport à celui de la gente masculine. Même si cela à changer depuis ces dernières années, surtout en région bruxelloise.

30% de croissance dans l’entrepreneuriat féminin

A Bruxelles, une femme sur dix est généralement indépendante, soit le taux le plus élevé dans la Belgique. En seulement 10 ans, le taux des femmes indépendantes a évolué de 30% dans la Région Bruxelloise. Et même de plus de 50% pour les indépendantes complémentaires. 

Le cas du cabinet Wee Consulting, un cabinet conseil et stratégie qui accompagne les femmes entrepreneurs de l’idéation de leur concept au marketing en passant par le Business Model et le Développement Web. Il y a évidemment plusieurs structures qui se focalisent sur les femmes entrepreneuses. Car elles ont d’autres réalités et une autre approche des affaires.

Les coopératives d’activité, levier de croissance

Une des raisons de cette tendance à la hausse est l’action des coopératives d’activité qui œuvrent à stimuler les femmes chercheuses d’emploi. Ces coopératives aide à se tourner sans risque vers l’entrepreneuriat. Ces coopératives d’activités offrent un cadre structuré et sécurisé pour permettre de développer sereinement un projet et le tester sur le marché. Grâce à JobYourself, beaucoup de femmes ont eu la possibilité de se concentrer sur le développement de leurs projets sans prendre de risques financiers. 

Un investissement dans l’entreprenariat féminin pourrait être un des moyens les plus efficaces pour créer une stabilité. Et ainsi promouvoir une croissance économique inclusive et surtout durable.

Alors que des mesures ciblées pourraient combler le fossé pour les femmes. Il est également essentiel d’éliminer les aspects discriminatoires. Dans les politiques, programmes et pratique économiques et sociaux. Ces derniers peuvent entraver la pleine participation des femmes à l’économie et la société.  

La crise du Covid-19 et l’entrepreneuriat féminin

Cette crise a eu un fort impact sur l’activité économique en général mais plus particulièrement les commerces et l’Horeca, les entreprises de garage, les salons de coiffure ou encore le secteur de l’événementiel, ce qui pénalise et rend difficile la création d’entreprise pour les femmes. Mais les Fédéraux ont prévu différentes aides pour soutenir les entreprises et les indépendants en difficultés. Vous pouvez y trouver plus d’informations sur le site suivant : 1819 Brussels.

La plateforme « WOMEN IN BUSINESS »: Collaborer pour encore mieux réussir 

En créant un portail sur Women in Business, qui rassemble toutes les offres existant spécifiquement pour les femmes, la région bruxelloise souhaite encourager les femmes à créer leur propre activité. Elles y trouvent plus facilement soutien et conseils utiles. 


 

UN CONSEILLER VOUS RAPPELE
Un conseiller s’occupe de vous
ÊTRE CONTACTÉ